Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Tribunes

> AGIR ENSEMBLE POUR MONTIVILLIERS

Madame, Monsieur,
Cher(e)s habitant(e)s de Montivilliers,

Après l’abominable incendie criminel : la Belle Étoile doit renaître !
Le 7 septembre 2018, les Montivillons se sont réveillés sous le choc en découvrant l’incendie qui a ravagé le centre commercial de la Belle Étoile. Nous condamnons fermement cet acte délinquant qui a détruit des lieux de travail et mis en grande difficulté le commerce de proximité. Cet incendie criminel est une abomination. Parce qu’il touche un tiers de notre population, c’est toute la ville qui est concernée !

Soutenir la Belle Étoile, c’est soutenir Montivilliers.
Nous avons exprimé notre tristesse devant les dégâts mais aussi notre soutien aux artisans, commerçants, salariés et professionnels de santé qui ont perdu leur outil de travail. Sur place, nous avons échangé avec les habitants qui sont en attente de savoir ce qu’il adviendra de l’avenir de ce centre commercial si apprécié pour y faire ses achats mais aussi parce qu’il est un lieu de sociabilité, un endroit de passage pour les parents se rendant à l’école Marius Grout, un point de rencontre et d’échanges sur ce quartier. Nous avons pu mesurer et saluer la détermination des professeurs des écoles, des pompiers et des forces de l’ordre, le courage des commerçants et de leurs salariés, des artisans et des acteurs du monde médical ou paramédical ainsi que l’engagement du personnel municipal. Ils mettent tout en oeuvre, avec courage, pour reprendre ou poursuivre leurs activités ou leurs missions de service public.
Très vite, nous avons écrit au Maire afin qu’il organise une réunion publique pour rassurer et informer les habitants. Il y avait nécessité à pouvoir les entendre et accueillir leur parole car certains ont été terriblement affectés. De notre point de vue, il fallait donner des orientations et des perspectives.
Le conseil municipal a voté à l’unanimité une subvention de 10 000 euros à l’union commerciale de la Belle Étoile. Lors de cette séance, nous avons formulé la possibilité d’instaurer une navette qui relierait la Belle Étoile au centre-ville afin de ne pas oublier les personnes âgées et celles sans moyen de locomotion. Rappelons que le Maire est aussi le Vice-Président de la CODAH en charge des transports ; autant faire quelque chose d’utile de cette fonction.
Autre point essentiel à nos yeux : nous avons demandé au Maire de constituer un groupe de travail qui associera les habitants, les professionnels et acteurs économiques, les élus et les services municipaux.

Agir en concertation aidera aussi à mieux se projeter vers l’avenir.
Nous avons déjà souffert de l’incendie de l’école maternelle Louise Michel et des actes insupportables de vandalisme au gymnase Jean Prévost. Nous devons aider ces lieux à renaître en étant plus sécurisés.
Nous apprécions que la Mairie agisse face à cette situation car c’est du quotidien des habitants dont il s’agit. Les habitants doivent se sentir soutenus et rassurés. Nous devons porter des mesures fortes pour dynamiser nos quartiers, les sécuriser, assurer le lien entre tous dans la ville.

Vente des biens de la commune
Où ira le Service Jeunesse forcé de déménager des locaux de l’Olympia (rue du Pont Callouard) ? Après de multiples épisodes confus, le Maire a abandonné son projet d’imposer l’installation de ce service à la Maison de l’Enfance au détriment d’une association d’éducation populaire qui aurait alors été en difficulté. Nous désapprouvons cette méthode peu respectueuse envers les bénévoles et qui insécurise les agents municipaux qui ne savent pas où ils vont travailler.

Nos coups de coeur de la rentrée
L’AMISC a organisé une semaine de la solidarité et de la citoyenneté en mettant à l’honneur trois associations : l’Ahseti (Association Havraise de Solidarité et d’Échanges avec Tous les Immigrés), Artisans du Monde et Montivilliers-Nasséré.
Les Virades de l’Espoir ont été un moment fort grâce à une équipe de bénévoles qui a su fédérer les bonnes volontés et les partenaires pour des animations diversifiées afin de récolter des fonds pour la lutte contre la mucoviscidose. Bravo à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à cet élan de solidarité et de générosité.
Les Journées du patrimoine ont été bien orchestrées avec notamment une déambulation sonore dans les rues de la ville nous replongeant dans l’année 1918. Ambiance, référence et costumes d’époque étaient au rendez-vous. Citons aussi le récit émouvant « Une femme dans la Grande Guerre » lors de la visite théâtralisée nocturne à Brisgaret. Toutes nos félicitations aux agents du service culturel.

Interpellation de la Préfète à propos de l’absence d’AVS
A l’occasion de la présentation aux élus départementaux du rapport d’activité des services de l’État en Seine-Maritime, Jérôme DUBOST a questionné Madame la Préfète de la Région Normandie. Notre Conseiller Départemental en a profité pour relayer le cri de désespoir de plusieurs familles au sujet de l’inclusion scolaire. En effet, à Montivilliers, des enfants sont non scolarisés ou scolarisés dans des conditions peu favorables car sans Auxiliaire de Vie Scolaire.
La Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées a pourtant pris les décisions afférentes. La Loi du 11 février 2005 n’est pas respectée par l’Éducation nationale. C’est une vraie souffrance pour les parents, cette situation met en difficulté les professeurs des écoles et fragilise encore plus ces enfants en situation de handicap.

Message de bienvenue Notre groupe d’opposition a souhaité la bienvenue à Mme Hélène SAMPIC lors du conseil municipal en remplacement de Mme Marie-Christine BASSET, démissionnaire. Mme SAMPIC était 32ème sur la liste majoritaire de 33 noms. La fin de liste est donc proche laissant peu de marge de manoeuvre au Maire.

Bon anniversaire : 40 ans de l’OMS
1978 – 2018 : depuis 40 ans, l’OMS (office municipal des sports) regroupe les associations sportives, le service des sports et les élus municipaux. Lors de la soirée d’anniversaire, le président Éric Louvel a rappelé l’historique de cette structure fondée par son père durant le premier mandat de Michel Vallery. Depuis, l’OMS continue de faire travailler ensemble les clubs sportifs.

Nous vous disons à très bientôt,
Pour nous contacter : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com ou 06 01 31 40 84 ou page Facebook : Agir ensemble pour Montivilliers

Les élus municipaux de l’Opposition : Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Gilles BELLIERE - Nada AFIOUNI – Fabienne MALANDAIN – Damien GUILLARD

 

> MONTIVILLIERS BLEU MARINE

Solidarité avec les victimes de l’incendie du centre commercial de Belle Etoile !

Un incendie criminel a détruit le centre commercial de Belle Etoile dans la nuit du 7 septembre. J’ai découvert ce désastre dès le lendemain matin en allant y acheter mon pain. Les nombreux Montivillons présents éprouvaient un sentiment de sidération.

Devant un tel drame, je tiens à exprimer ma solidarité avec les habitants du quartier, et surtout avec les commerçants et les employés qui ont ainsi perdu leur outil de travail. J’ai voté le 24 septembre, avec l’ensemble du conseil municipal, une subvention de 10 000 euros au comité de soutien qui s’efforcera de les aider dans l’attente de la prise en charge par les assureurs de la reconstruction.

Pour information, le pyromane est un jeune de 19 ans qui a été arrêté grâce aux caméras de surveillance. Il a été condamné à 3 ans de prison, dont 18 mois fermes mais sans mandat de dépôt, ce qui signifie qu’il n’est pas incarcéré.

Gilles LEBRETON
Montivilliers Bleu Marine
facebook.com/gilleslebreton.fn

 

> PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

Après l’incendie…

Au 08/10, quelques commerces ont réouvert à la Belle Etoile : pharmacie, auto-école, médecins (à l’EHPAD), et pizzeria/kebab «le César». Un dépôt de pain/journal est assuré. J’ai noté avec satisfaction que le Maire avait « la volonté politique de maintenir un centre commercial à la Belle Etoile ». Après l’émotion, il y a la solidarité : une subvention de 10 000 € à l’association des commerçants de la Belle Etoile a été votée à l’unanimité. Le PCF local a reversé le bénéfice du muguet 2018, 300 €, à l’association.

Agir contre le bétonnage
Des ajustements sont en cours concernant le Plan Local de l’Urbanisme. Et si certains veulent «embêter» (doux euphémisme…) les propriétaires de pavillons sur leurs clôtures, pour ma part il y a plus urgent :
empêcher les promoteurs privés de bétonner chaque brin d’herbe. Malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’écho à mes propositions…

Vous me connaissez, je relaierai vos exigences avec force auprès du Conseil municipal.

Aurélien LECACHEUR
Conseiller municipal
aurelien.lecacheur.mtv@gmail.com

En un clic, retrouvez :