Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Tribunes

> AGIR SENSEMBLE POUR MONTIVILLIERS

Madame, Monsieur,
Cher-e-s habitant-e-s de Montivilliers,

Bilan de mi mandat : une autosatisfaction déplacée !
Vous êtes nombreux à avoir remarqué que le Maire affichait une autosatisfaction démesurée pour son bilan de mi-mandat paru dans le dernier magazine municipal. Et pourtant la réalité est toute autre. Depuis sa tour d’ivoire, l’ancien Maire de Mannevillette essaie de se persuader que tout va bien et que tout aurait commencé à Montivilliers avec son élection en 2014. C’est comme si rien n’existait avant ! Comment ignorer les actions menées durant les précédentes mandatures qui ont pourtant contribué à faire prospérer la Ville : création des zones d’activités économiques, réhabilitation des bâtiments abbatiaux, construction d’écoles, de la Maison de l’Enfance et d’une piscine, préservation des espaces naturels, comités de concertation avec les Montivillons, création de l’école de musique et de l’office municipal des sports, etc... 
S’il est un domaine où M. le Maire est un champion, c’est pour l’inauguration des projets initiés par ses prédécesseurs : rénovation de la Salle Michel Vallery, nouveaux Services Techniques, Aitre de Brisgaret, déplacement de Leroy Merlin à Epaville, construction du cinéma « Les Arts » (projet amputé malheureusement de la partie salle de spectacles vivants). Evidemment pas un mot sur les démissions de ses adjoints, sur la rétrogradation du Premier Adjoint, sur la désorganisation des services municipaux ou encore sur le malaise persistant parmi le personnel communal.
Le Maire se réjouit de projets immobiliers pour lesquels, il ne peut s’opposer dans la mesure où ils sont conformes avec le code de l’urbanisme et le PLU. A ce propos, nous regrettons la saturation de l’espace avec les multiplications d’opérations de logements collectifs très denses.
Un mot encore pour nous indigner de la parution dans le précédent magazine de propos démagogiques assez insupportables qui n’ont pas leur place dans un support municipal. Ils portaient sur l’état général des bâtiments communaux. Là encore, c’est faire fi des PPI (plan pluriannuel d’investissement) mais aussi des économies d’énergie qui ont été lancées depuis plusieurs années. 
En résumé, le Maire est assez doué pour les effets d’annonce et la méthode Coué. Montivilliers, pourtant 2ème ville de la CODAH, sort des radars au niveau du Département et de la Région Normandie. Le bilan est accablant !

Un nouveau conseiller municipal
Notre collègue Nordine HASSINI a fait le choix de mettre fin à ses fonctions de conseiller municipal. Nous reproduisons ici sa lettre envoyée à l’ensemble des élu(e)s :
« Ma vie professionnelle et des considérations familiales m’empêchent de consacrer le temps nécessaire à cette charge dont j’estime qu’elle doit être assumée avec rigueur et une haute idée de la fonction d’élu. Il ne sert à rien de demeurer conseiller municipal si l’on n’est pas ou peu présent dans les instances où se débattent les décisions importantes pour le devenir de notre ville. 
Base de la démocratie, le conseil municipal est l’échelon au plus près des citoyens et il a toujours joué un rôle majeur dans la vie politique depuis la Révolution. A ce titre, en tant qu’homme de gauche, je serai toujours opposé à l’affaiblissement des collectivités locales en cours depuis plusieurs années et dont je crains qu’il ne se poursuive. A l’ensemble de cette assemblée, je souhaite un bon courage et la sérénité nécessaire pour gérer les affaires de la ville. 
Je renouvelle ma confiance et mon amitié vis-à-vis de mes colistiers du groupe « Agir ensemble pour Montivilliers » et en particulier à Jérôme Dubost dont le sérieux et la probité sont précieux à la vie de notre cité et de ce conseil dans le cadre d’une opposition constructive. Je leur redis mon soutien sans faille pour les deux ans et demi à venir pour lutter contre les dérives et les extrêmes qui menacent la qualité de vie de cette belle commune. Ils auront à cœur de continuer à défendre les valeurs humanistes, écologiques et sociales ainsi que le principe de la démocratie participative, autant de thématiques qui ne sont pas, malheureusement, au cœur de cette mandature. »
Nous sommes ravis d’accueillir Damien GUILLARD au sein de notre groupe. Il participera aux commissions Projets - Culture – Environnement - Vie associative.
Les jumelages : une richesse pour notre ville

La commune de Montivilliers est jumelée avec deux villes, l’une depuis 1963 est située en Allemagne (Nordhorn), l’autre depuis 2002 au Burkina-Faso (Nasséré). Bien que leurs objectifs soient différents, ces deux comités de jumelage ont en commun de renforcer les liens entre nos pays mais surtout de nouer des relations de fraternité. 
Le mois de septembre 2017 fut riche pour ces deux comités de jumelage.
D’une part, une quarantaine de Français se sont rendus en Basse Saxe, hébergés dans des familles d’accueil allemandes. Quatre élus étaient présents : le Maire et trois d’entre nous ce qui a fait dire aux participants, avec amusement, que l’opposition était majoritaire. Autour de moments de partage et de convivialité, cet échange franco-allemand a été orchestré par la présidente du comité de jumelage dont nous saluons l’énergie.
D’autre part, le conseil municipal a adopté la convention avec l’association Montivilliers - Nasséré, communes comptant aussi 17 000 habitants. L’association œuvre dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la solidarité internationale. Elle a pour but de développer des relations économiques et sociales, des activités culturelles et de promouvoir les relations d’échange dans le respect absolu de la dignité. 
Montivilliers peut être fière de ses deux comités de jumelage. Nous vous invitons à les rejoindre. Chacun(e) peut y trouver sa place et contribuer à une meilleure connaissance des autres. Les deux associations seront présentes au marché de Noël.

Notre coup de cœur va à l’exposition « Ils ont fait Montivilliers » organisée par MHAD (Montivilliers Hier Aujourd’hui Demain) visible à l’Abbaye, au centre social Jean Moulin puis à la Bibliothèque. Cette exposition fera l’objet d’une publication qui ravira les amoureux de l’histoire de notre ville qui fut traversée par des personnages célèbres. L’association invite les habitants à apporter leurs témoignages et tous documents relatifs aux personnages du XXème siècle.

A très bientôt,
Pour nous contacter : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com ou au 06 01 31 40 84

Les élus municipaux de l’Opposition
Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Nada AFIOUNI - Fabienne MALANDAIN – Nordine HASSINI – Gilles BELLIERE

 

> MONTIVILLIERS BLEU MARINE

Le conseil municipal du 26 septembre a illustré à quel point notre ville s’efface progressivement au profit de la CODAH : pas moins de 8 délibérations, soit près d’une sur trois, ont en effet consisté à faire appel à elle pour des transferts de charge, des mutualisations de services, des groupements de commande, et même pour solliciter l’aide de son fonds de solidarité à hauteur de 30 000 euros (on en est là !). On le voit, c’est à juste titre que le FN propose de simplifier le mille-feuille administratif, et de revaloriser les communes en supprimant les communautés d’agglomération qui les étouffent !
Soucieux d’assurer la sécurité dans Montivilliers, j’ai d’autre part voté pour le remplacement d’un agent de police par un brigadier-chef, tout en déplorant que le poste de chef de la police municipale reste vacant.
J’ai enfin voté pour l’aménagement de l’étang de la Payennière et d’une réserve foncière place Abbé Pierre.

Gilles LEBRETON
Montivilliers Bleu Marine
www.facebook.com/gilleslebreton.fn

 

> PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

Au Parlement, il y a ceux qui soutiennent la politique du Président de la République – En Marche, les socialistes, les Républicains « constructifs », le MODEM – et ceux qui combattent cette politique à savoir les communistes, les écologistes et les insoumis. Jean-Paul LECOQ, Député PCF de l’agglomération havraise, est un de ceux qui mènent le combat. Il a voté contre la baisse des APL et la hausse de la CSG, et a refusé les ordonnances qui vont casser le code du travail.
Quant aux emplois aidés, il faudrait les transformer en emplois durables, et pas les supprimer ; car le monde associatif sportif, culturel et de l’éducation populaire est depuis mis en grande difficulté. J’ai fait voter un voeu au Conseil Municipal pour que le Maire soit porteur de la volonté unanime des élus montivillons de maintenir les emplois aidés, et d’agir par exemple au Congrès des Maires de France. Ce sujet important mérite une action commune, sans polémique.
 

Aurélien LECACHEUR
Conseiller Municipal Communiste
facebook.com/lecacheur76290
aurelien.lecacheur.mtv@gmail.com
twitter.com/lecacheur76290

En un clic, retrouvez :