Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

TRIBUNES JANVIER-FEVRIER 2017

>TRIBUNE DU GROUPE AGIR ENSEMBLE POUR MONTIVILLIERS

Cher(e)s habitant(e)s de Montivilliers,

Une nouvelle année commence. C’est avec plaisir que nous vous adressons tous nos meilleurs vœux pour 2017 à vous-mêmes et à vos proches. Que la nouvelle année vous soit heureuse et source d’épanouissement. Nous espérons surtout que le monde dans lequel nous vivons reprendra des couleurs, celles de la tolérance et de la paix en particulier.

 

Que retenir de 2016 à Montivilliers ? En regardant dans le rétroviseur, notre vie municipale a connu des soubresauts, des vives tensions et de tristes épisodes. En tant qu’élu-e-s d’une opposition attentive, combative et vigilante, nous avons alerté sur des dossiers qui concernent le quotidien des habitant(e)s et l’avenir de notre commune. Ce fut le cas avec notre vote CONTRE la modification du PLU (Plan Local d'Urbanisme) dans deux dossiers :

 

  • la transformation d’une zone réservée aux activités hospitalières "AUH" en une zone d’habitations (proche de l’Hôpital MONOD et sur le terrain de l’ancien château DECAEN). M. le Maire porte une responsabilité en autorisant un espace naturel boisé et humide à devenir constructible. Nous avons dénoncé l'absence d’infrastructure routière, la densification importante de ce projet avec 113 logements, le non-respect de l’environnement et son éloignement du centre-ville. A quoi bon vouloir un Agenda 21 qui préconise de maintenir des zones vertes et autoriser de bétonner cet espace situé aux abords de la Lézarde ?

 

  • la Zone d’activités du Mesnil est destinée à des PME/PMI artisanales, des petites unités de production non polluantes, des bureaux, du tertiaire. En 2011, il avait été décidé (à l’unanimité des élus de la CODAH) que la ZAC du Mesnil ne devait pas devenir un pôle logistique. Ainsi, une limite à 2 000 m² pour les bâtiments avait été instituée. En 2016, le Maire et sa majorité ont permis de construire des bâtiments cinq fois plus grands, jusqu’à 10 000 m² ! Ce changement oriente davantage vers l’implantation de logistique et induit de fortes conséquences sur l’emploi, l’environnement et la sécurité.

 

Une politique municipale conduite avec le frein à main !

Cette majorité de droite avait pour slogan « Le Renouveau » et chacun(e) constate que c’est plutôt « Le Fiasco » ! Avec des tensions entre élu-e-s, le climat n’est pas propice à la sérénité pour bien gérer les dossiers. Englué dans la gestion des conflits avec ses élu-e-s, M. le Maire en est réduit à inaugurer les projets initiés dans les mandats précédents : rénovation de l’aître classée de Brisgaret, nouveau bâtiment des Services Techniques municipaux, Zone d’activités d’Epaville …

En 2017, il pourra aussi inaugurer les salles de cinéma. Là encore, l’actuelle majorité de droite récolte le fruit du travail antérieur des municipalités de gauche. Apportons quelques précisions ici : le 4 juillet 2006, la CODAH avait reconnu d’intérêt communautaire spécifique le projet de création de quatre salles de cinéma à la suite de la disparition des salles Gaumont qui existaient au centre commercial de la Lézarde. Un accord avait été arraché entre le Maire d’alors, Gabriel Banville et le Président de la Codah, Antoine Rufenacht. Lors du précédent mandat, le projet était retravaillé et finalisé par Daniel Petit. La pose de la première pierre aurait dû intervenir fin 2013 mais il y avait l’imminence des élections municipales …

Dès son élection en 2014, la droite a détricoté le projet. Nouvelles concertations avec la CODAH, nouveau projet, nouveaux retards. La droite décide d’abandonner la salle modulable de spectacles avec ces 570 places que la Région Haute Normandie avait accepté de financer avec 800 000 euros d’investissement. Cette salle de spectacles « vivants » aurait été pourtant bien utile car la salle des fêtes Michel Vallery est limitée à 195 places assises et le gymnase Christian Gand, très sollicité, doit rester à sa vocation première, le sport !

Ne pas avoir saisi cette occasion constitue une faute majeure car « le train ne passera pas deux fois ». Cette opportunité, à moindre coût pour les finances de la ville, aurait permis de renforcer l’identité culturelle de Montivilliers avec des équipements de qualité et complémentaires, et ce, pour les générations futures. Mais telle n’est pas l’ambition de la droite !

Malaise persistant parmi le personnel municipal !

France 3 Baie de Seine et la presse écrite ont consacré des reportages sur la situation des agents communaux. Désormais, plus personne ne peut ignorer la gestion calamiteuse de la droite en matière de ressources humaines. Violences morales, licenciements, arrêts de travail, départs de la collectivité, peur des représailles ! Tous ces symptômes et constats sont édifiants ! Nous avions alerté le Maire à diverses reprises mais il n'a rien fait pour fermement recadrer certain-e-s élu-e-s qui n’ont pas respecté la légitimité professionnelle des cadres et ont cru pouvoir agir à leur place, sans en avoir ni la formation ni les compétences. Nous savons que d'autres élus de la majorité ne cautionnent pas les débordements de ces quelques-un(e)s. Il appartenait au Maire de faire cesser ce climat où certain(e)s s'autorisent tout ... et sortent de leur rôle d’élu-e-s ! Quelle bien triste image pour notre ville !

Une année d’élections !

Pour les primaires de la droite, D. Fidelin avait appelé ses partisans à voter Bruno Le Maire. Il n’a pas été entendu ni à Montivilliers, ni en France. De ces primaires dont il convient de souligner qu’elles furent bien organisées, une seule consolation : l’élimination de N. Sarkozy ! Son ancien Premier Ministre F. Fillon nous promet une ligne économique ultra-libérale, des réformes sociales dures pour les plus modestes et un conservatisme sur le plan sociétal. L’extrême-droite est toujours aux aguets surfant sur des promesses populistes et sur le repli.

 

Nos deux coups de cœur : 1. L’école Marius Grout participe en janvier à un projet cirque, les élèves eux-mêmes feront partie du spectacle. Nous saluons la subvention accordée par la municipalité. 2. Bravo aux bénévoles engagés au profit du Téléthon qui, malgré un temps frais, ont donné de leur temps pour récolter des fonds en faveur de la recherche. L’AFM-Téléthon est une association de parents et de malades qui mène un combat sans relâche contre des maladies génétiques, rares et lourdement invalidantes.

 

A très bientôt,

Pour nous contacter : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com ou 06 01 31 40 84

 

Les élus municipaux de l'Opposition

Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Nada AFIOUNI

Fabienne MALANDAIN – Nordine HASSINI – Gilles BELLIERE

 

>TRIBUNE DU GROUPE MONTIVILLIERS BLEU MARINE

Chers Montivillons, chères Montivillonnes,

aucun conseil municipal ne s'est déroulé entre celui du 10 octobre (dont je vous ai rendu compte dans ma précédente tribune) et celui du 12 décembre (dont je ne peux vous parler car j'ai dû rendre la présente tribune le 5 décembre). Je déplore ce vide sidéral qui en dit long sur la crise de la démocratie dans notre pays : même pas un conseil municipal par mois !

J'en profite donc pour vous souhaiter une heureuse année 2017, qui sera une année cruciale pour notre avenir. J'ai intégré l'équipe de campagne de Marine Le Pen et vous garantis que je me battrai pour que 2017 soit l'année du réveil de notre grande nation !

Gilles LEBRETON

Montivilliers Bleu Marine

facebook.com/gilles.lebreton.fn

 

>TRIBUNE DU GROUPE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS

« La République c'est le droit de tout homme à avoir sa part de la souveraineté. » Jean JAURES

Je vous souhaite à toutes et tous une année 2017 qui soit porteuse de bonheur pour vous et vos familles. Cette année sera une année importante, pour la France, pour sa place dans le monde, pour son avenir.

La question qui se pose à nous est la suivante : devons-nous laisser les clés du pays aux tenants de l’austérité budgétaire, avec pour conséquence encore plus de chômage, de pauvreté et de misère ? Je ne le crois pas.

C’est pourquoi je suis mobilisé, avec mes amis communistes, et je sens que cela fait écho bien plus largement, pour faire progresser, lors des élections présidentielles d’avril et des élections législatives de juin, une gauche rassemblée, courageuse et combative, qui ne renonce pas à ses objectifs de progrès.

Je vous invite à prendre part à ce mouvement. 2017, l’humain d’abord !

Aurélien LECACHEUR

Conseiller Municipal Communiste

aurelien.lecacheur.mtv@gmail.com

twitter.com/lecacheur76290

facebook.com/lecacheur76290

En un clic, retrouvez :