Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

TRIBUNES OCTOBRE 2015

Vous trouverez ci-dessous les tribunes du 13 octobre 2015

 > tribune du groupe Agir ensemble pour Montivilliers


Cher(e)s habitant(es) de Montivilliers,

Une ambiance morose ; l’ombre persistante de la chasse aux sorcières !

A l’issue de l’élection municipale de 2014, le maire avait indiqué qu’il ne procéderait à aucune chasse aux sorcières. Hélas, ce ne fut qu’une parole en l’air. 
En mars dernier, une organisation professionnelle posait un terrible diagnostic : « souffrance, mal-être, pressions » ; des mots forts auxquels nous n’avions jamais été habitués à Montivilliers.

Nous avions interrogé le Maire sur la manière dont il comptait répondre face à la détresse ressentie par les agents. Nous n’avions reçu aucune réponse écrite. 

La situation s’est terriblement dégradée. Des agents ont quitté la ville ; d’autres ont été sommés de la quitter. Trois exemples navrants pour illustrer comment la droite a semé la défiance et un profond malaise :
1/ Sans raison apparente, le Maire ne voulait pas renouveler le contrat de travail du responsable chargé notamment de la qualité, de la sécurité au travail, des risques majeurs. C’est le jour de son départ en vacances que cet agent a appris que les missions liées à son contrat prendraient fin.  
Se moquant du respect des procédures légales, la droite n’est heureusement pas parvenue à « virer » cet agent connu pour son professionnalisme. Nous ne voyons là que mépris ! 

2/ Nous découvrons la situation confuse au service communication qui pourtant fonctionnait de manière harmonieuse jusqu’en 2014. Nous assistons à un mélange des genres entre le rôle des élus et le travail des techniciens. Le syndicat indiquait que l’adjointe chargée de la communication s’était installée dans le bureau de la responsable du service !
Lorsque l’agent reprend son poste après un congé maternité, elle apprend qu’elle va être affectée à un nouveau service dénommé «événementiel»... dont elle devient la seule employée ! Elle n’était évidemment pas volontaire pour être ainsi mise au placard. Qualifiée et compétente dans son domaine mais aussi reconnue pour son dynamisme, elle vient de quitter, à regret, notre collectivité. 

3/ Vous l’avez sans doute appris par la presse, le Directeur Général des Services a été limogé. La confirmation fut faite avec froideur en fin du conseil municipal. Humiliante, la sentence fut lue en 30 secondes. Oui, 30 secondes pour expédier 35 années de la carrière professionnelle d’un homme, arrivé à deux ans de sa retraite !
Le DGS occupe un poste spécifique. Un maire nouvellement élu dispose de six mois pour en changer. 
A Montivilliers, c’est un an et demi après que le maire a congédié Monsieur Rémy BONMARTEL dont chacun s’accorde à lui reconnaître une très bonne connaissance des dossiers concernant notre ville. 
Par ce renvoi, le Maire commet une grave erreur de jugement et de management. 
Cette improvisation entraîne des conséquences pour la ville, notamment financières. Notre ville sera amenée à payer, au regard de la Loi, deux salaires pour un même poste puisqu’un nouveau DGS sera recruté et que le DGS limogé continuera d’être indemnisé. 

Et que penser des déclarations cyniques de M. FIDELIN décrivant M. BONMARTEL comme « un homme compétent, professionnel et sympathique » … autant de qualités qui l’ont pourtant conduit à le limoger ?

Nous dénonçons ici le caractère abusif de certaines décisions frappant des employés qui n’ont pas démérité dans leur engagement professionnel au service de la ville et de ses habitants. Nous dénonçons ici la regrettable improvisation dans la gestion des ressources humaines. Parmi les agents, qui sera le/la prochain(e) sur la liste ? Comment voulez-vous que les employés puissent remplir au mieux leurs missions de service à la population s’ils doivent s’inquiéter d’être déplacés selon le fait du prince ?

Le Centre Social Jean Moulin continuera de s’appeler ainsi. Ouf !

Dans le dernier numéro, il y avait un encart invitant à rebaptiser le Centre Social Jean Moulin. Remettre en cause cette figure historique de la Résistance a semé le trouble. 
Le Maire a fait machine arrière. Sage décision. 
Visiblement, il s’agissait d’une information incomplète. Décidément, que de problème dans la communication … c’est un domaine qui ne s’improvise pas. Nous demandons au Maire d’être vigilant avec la nouvelle rédactrice en chef du magazine ... qui n’est autre qu’une de ses Adjointes ! 
Attention à la confusion des genres ; la communication ne doit pas être confondue avec la propagande au risque d’entraîner de nouvelles bévues. 

Montivilliers s’honorera d’accueillir une famille de migrants fuyant la mort

La France accueillera 24 000 réfugiés venus de Syrie et d’Irak. Ces derniers fuient la barbarie de l’État Islamique qui sème son idéologie totalitaire. Les réfugiés cherchent en Europe le secours et la liberté. 
Le Maire a annoncé que Montivilliers pourrait accueillir une famille de réfugiés. Nous soutenons cette initiative. Dans son histoire, la France a accordé l’asile aux rescapés du génocide arménien ou rwandais, aux républicains espagnols, à des dissidents de régimes dictatoriaux. Aujourd’hui, ces femmes et ces hommes doivent échapper avant tout à la mort. 

Les virades de l’Espoir, vaincre la mucoviscidose

Cette année encore, nous avons pu constater l’énergie déployée par des dizaines de bénévoles dans la lutte contre la mucoviscidose avec un événement organisé à Montivilliers pour récolter des fonds contre la maladie. 
Nous adressons nos chaleureuses salutations à Madame LE GONIDEC et à travers elle, à tous les bénévoles pour leur implication dans la réussite de ces Virades de l’Espoir.

Dernière minute : le bling-bling à Montivilliers, ça continue !

Après l’augmentation des indemnités des élus (toute première décision financière prise par la droite), après la soirée confidentielle à 4 800 euros avec un économiste, après les places en loge VIP au Stade Océane (2 000 € pour le Club Entreprises et 2 000 € pris sur le budget du service communication … tiens donc encore la communication !), voici que la Ville de Montivilliers (bien connue pour sa façade maritime !) aura son stand à la Transat Jacques Vabre du Havre ! Coût de l’opération : 7 546 euros ! 
Montivillons, sachez que certains élus de la majorité aiment être aux premières loges … tant pis si cela se fait sur le dos du contribuable en augmentant le prix des repas à la cantine ou en faisant payer les T.A.P aux familles !

Pour nous contacter : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com ou 06 01 31 40 84

A bientôt,

Les élus de l’Opposition :
Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Pascal DUMESNIL – Nada AFIOUNI Fabienne MALANDAIN - Nordine HASSINI

 

 > tribune du groupe Montivilliers Bleu Marine

 

La vague migratoire arrive à Montivilliers.

        La décision de l’Union européenne d’accueillir immédiatement 120 000 migrants oblige la France à en recevoir 30 000. Montivilliers est sollicitée. Le Maire, lors du conseil municipal du 14 septembre, a annoncé avec embarras que «cela pourrait ne concerner qu’une famille» pour notre ville, qui n’y resterait que «deux ans».
        C’est très optimiste. Il y a fort à parier qu’il y en aura plus, et pour plus longtemps. En attendant les quotas suivants, puisque rien qu’en juillet 2015, 107 500 migrants de plus sont entrés dans l’UE !
        Il est urgent d’appliquer le programme du FN : suppression des accords de Schengen, contrôle des frontières nationales, et refoulement des migrants économiques. J’y travaille au Parlement européen qui m’a chargé de proposer une liste de «pays sûrs» permettant un refoulement rapide et efficace.


Gilles LEBRETON
Montivilliers Bleu Marine
www.facebook.com/gilleslebreton.fn
 

 

> tribune du groupe Parti Communiste Français

Les prochaines élections se déroulent dans un moment où le trio Hollande/Valls/Macron accentue ses attaques contre le code du travail. Mais le chômage n'est pas dû à l'épaisseur d'un code ! La politique de désindustrialisation, en revanche,...

Le Président a été élu pour le «changement», pour mener une politique de gauche, ce qu'il refuse de faire aujourd'hui. Pire, l'austerité est renforcée.

Mais ce n'est certainement pas la droite de Morin ou de Fidelin qui va nous apporter un quelconque espoir. Il n'y a qu'à regarder comment se comporte l'ex-UMP à Montivilliers.

En revanche, le 6 décembre, vous pourrez voter pour une gauche combative, fidèle à ses valeurs et qui ne renonce pas. Un choix d'avenir, porteur de solutions novatrices et avec une seule boussole : la défense des jeunes, des salariés, des privés d'emplois et des retraités en Normandie. Comme moi, donnez-lui de la force dans les urnes et faites le choix de l'Humain d'abord.

Aurélien LECACHEUR
Conseiller Municipal Communiste
aurelien.lecacheur.mtv@gmail.com
twitter.com/lecacheur76290
facebook.com/lecacheur76290

 

 

 

En un clic, retrouvez :