Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Services techniques

Services techniques
Jean-Luc MOREL
24 rue Raoul Dufy
Tél.: 02 35 30 17 44
Fax : 02 35 20 39 38
techniques@ville-montivilliers.fr

 

Situé rue Raoul Dufy, à l’extrême nord ouest de la ville, le pôle des services techniques regroupe une soixantaine d’agents répartis sur des secteurs d’activité très variés : Maintenance des bâtiments, gestion des Voiries et des Espaces Verts, Propreté Urbaine, Assistance Technique aux manifestations municipales...Ce service, déjà très polyvalent, a encore élargi son champ d’action ces dernières années par des missions complémentaires telles que la conduite d’opération de construction, un bureau d’études techniques, le développement durable ou encore les économies d’énergie.
 

L'accueil
Les services techniques, c’est aussi un secrétariat assuré par 3 agents qui traitent 4 000 appels téléphoniques, 500 courriers et 2 300 demandes d’intervention par an. C’est également ce secteur qui gère les réceptions de marchandises et assure la comptabilité.

Le service espace vert

Sa compostion :
DSC_5169.jpg1 responsable, 19 agents dont 5 responsables d’équipe, 1 agent en « Contrat avenir ».

Ses missions :
Gérer, créer, entretenir en gestion différenciée les 62 hectares des espaces verts publics.
Ce Service a une double vocation environnementale et sociale, car les espaces publics profitent à tous : le contact des végétaux, des plantes, des jardins, favorise le bien-être, (plusieurs études l’ont démontré), apporte de la biodiversité et renforce les liens sociaux.
Le Service Espaces Verts, adepte de la gestion différenciée depuis 6 ans, conforte la maintenance de certaines zones à un moindre coût, par une démarche de gestion durable adaptée à la valeur paysagère des lieux et de leur usage. Le fond de Vallée avec ses boeufs Highlands est l’exemple d’une adaptation du service aux nouveaux enjeux.

  • Aménager, embellir, végétaliser, fleurir, élaguer, tailler, désherber, tondre, faucher, remettre en état, nettoyer, décorer les sites des manifestations municipales.
  • Organiser, harmoniser, mettre en valeur les nouveaux espaces publics : c’est l’embellissement des nouvelles zones pavillonnaires, du Patrimoine, des espaces publics sportifs, minimiser l’impact de l’urbanisation, (136 000 arbustes et vivaces, 1 683 arbres plantés en 40 ans)
  • Fleurir chaque saison essentiellement le centre-ville (25 000 plants) c’est participer à la dynamisation du coeur de la ville, pour la population, les commerçants, les visiteurs, le tourisme...
  • Tailler, désherber, tondre, faucher, remettre en état, nettoyer, c’est gérer ce patrimoine vert dans lequel aucun végétal ne peut croître sans soins.
  • Mettre en valeur les manifestations organisées par la Ville, c’est accompagner les projets municipaux.

Ses priorités
L’écoute des usagers : pour concilier respect de l’environnement, réglementation nouvelle et nécessité urbaine, il faut entretenir autant que nécessaire mais aussi peu que possible en
prenant en compte les besoins de chaque quartier.

La disponibilité :
faire le lien entre les associations et les écoles afin de faciliter des projets pour tous.
L’équipe des Espaces Verts contribue à la mise en valeur de la ville, en l’accompagnant dans ses projets, son extension et son dynamisme.

Le service voierie

Circulation, sécurité, confort.
La gestion de l’espace urbain, notamment la voirie publique, revêt une importance particulière.
La sensibilité de la population est de plus en plus marquée sur ce sujet. Chacun considérant que la voie publique constitue la continuité de son « chez soi ». Elle nécessite donc une attention particulière et personnalisée. Afin de remplir au mieux sa mission, 20 agents (11 à la voirie, 8 au service propreté dont 2 à mi-temps et 1 agent au cimetière) oeuvrent au quotidien dans un but unique : assurer sur les 96 kms de voirie et les 130 kms de trottoirs une circulation optimale sécurisée.

Quelques une de ses missions :ServTech_voierie.jpg

  • Relations avec les autres intervenants de la voie publique : CODAH (eau potable, incendie, assainissement pluvial, transports scolaires interurbains), ERDF GRDF
  • Traitement et suivi de plus de 200 réclamations des usagers en 2013
  • Participation aux manifestations publiques, culturelles, festives, sportives ou exceptionnelles.

Quelques chiffres :
Désherbage : 130 000 m² sont désherbés en tenant compte des nouvelles contraintes environnementales.
Fauchage dit « raisonné » : (Action de conservation de la faune et de la flore en assurant la sécurité des usagers) :

  • 160 000 m² en totalité (90 000 m² en première phase puis la totalité à l’automne en deuxième phase)
  • 20 000 m² en manuel.

Cimetières :
Montivilliers possède 4 cimetières : le cimetière du Temple protestant, BRISGARET annexe, BRISGARET et RÉBULTOT .
Environ 100 défunts y sont inhumés chaque année. Cette mission délicate est effectuée en toute discrétion et requiert une écoute particulière. Dans le respect des nouvelles directives, des exhumations dites administratives sont périodiquement réalisées. Les columbariums sont renouvelés régulièrement, un nouveau jardin du souvenir et un carré respectueux pour les indigents ont été réalisés. Le service voirie y effectue chaque jour des tâches d’entretien afin de maintenir les lieux dans un excellent état de propreté : balayage, désherbage, recyclage des fleurissements...

Le service propreté

Les agents du service propreté sillonnent quotidiennement le territoire communal, assurant le désherbage du centre-ville et de la périphérie proche, l’entretien des parkings, places, et allées piétonnes ainsi que la maintenance des aires de jeux. Certaines opérations sont effectuées manuellement comme le nettoyage des points de collecte (vêtements, verre, papiers etc.), des corbeilles, le ramassage des déjections canines, le nettoyage des toilettes publiques. D’autres sont réalisées mécaniquement chaque jour, pour le centre-ville et chaque semaine à tour de rôle pour les avenues, les voiries, les pistes cyclables et les cours d’écoles.
PropreteBalai.jpgLes 150 m3 de déchets recueillis par an et les 300 à 400 m3 de feuilles d’automne sont totalement recyclés.
Montivilliers a été une des premières villes de Haute-Normandie à mettre en oeuvre ce processus de recyclage et de revalorisation des sables recueillis qui sont, après traitement, réinjectés dans la filière de Voirie Réseaux Divers (VRD).
En période hivernale, le service intervient préventivement et curativement pour le déneigement du centre-ville, des abords des écoles et des lieux publics. Le Service Voirie assure la sécurité aux
abords des lieux publics ainsi que le dégagement des chaussées. Les voies de circulation des autobus et la desserte de sites sensibles tels que les maisons de retraite sont prioritaires.
Compte tenu des nouvelles contraintes réglementaires en matière d’environnement, il devient difficile d’assurer l’entretien des 130 kms de trottoirs.

Le service bâtiments : les ateliers municipaux

Il est composé de 8 agents effectuant plus de 2 300 interventions annuelles dans 69 bâtiments représentant plus de 70 000 m².
Ses domaines d’intervention sont la peinture, la serrurerie, la plomberie, la menuiserie et l’électricité. Ce service apporte également une aide technique et logistique lors des différentes manifestations proposées par la Ville.

Le Bureau d’études

Il est composé de 4 agents qui assurent :
> La conception et la réalisation de travaux divers (études de faisabilité, métrés, plans, cahiers des charges, suivi des travaux …),
> La gestion du parc d’éclairage public,
> Le suivi de la sécurité incendie et les mises en conformité correspondantes,
> Le pilotage technique et/ou fonctionnel des grands projets.
Le bureau d’études comprend également un pôle « économies d’énergie ».

L’éclairage public

Le parc comprend 3 200 points lumineux, 75 armoires électriques, 9 carrefours à feux de signalisation, 79 kms de réseau et 36 sites équipés lors des illuminations de fin d’année (453 motifs).
Le matériel d’un âge moyen de 30 ans est en cours de modernisation ceci afin d’assurer la sécurité, la conformité et l’efficacité du réseau. 1 500 000 € ont déjà été engagés depuis 5 ans mais il reste encore les 2/3 à rénover.
 

 

En un clic, retrouvez :